Le blog Hectarea
Animé avec passion par l'équipe d'Hectarea, découvrez avec nous les aspects cruciaux de l'investissement dans les terres agricoles pour un développement durable des modèles agricoles de demain

Au-delà des bouteilles, l'investissement dans le vin

Dans cet article du Guide, nous explorerons le vin en France et les raisons pour lesquelles investir. Enfin, découvrez les solutions d’investissement pour trouver la plus adaptée à vos souhaits.
Découvrez comment investir dans le vin peut être rentable. Apprenez tout ce qu'il faut savoir pour réussir votre investissement. Investir dans le vin est une opportunité séduisante pour diversifier son portefeuille financier. De nombreux investisseurs se tournent vers des actifs traditionnels. Le marché du vin offre de nombreuses possibilités pour fusionner plaisir et profit. 

Au cœur du vignoble : le vin en France

La France, véritable berceau de l'œnologie, est renommée dans le monde entier pour ses vins exceptionnels et ses vignobles pittoresques. Le territoire, deuxième producteur et premier exportateur de vin mondial, regorge d'une grande richesse viticole. L'Hexagone offre une diversité de cépages, de terroirs et de traditions qui fascinent les amateurs de vin. 

Les chiffres clés

Investir dans le vin : la viticulture française
Source : Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire en France

Ce qu’il faut savoir sur le vin en France

Source : Agnès Gardelle pour Hectarea

Surface viticole

La France possède l'une des plus grandes surfaces viticoles au monde avec 796 000 hectares de vignobles et 59 000 exploitations viticoles en 2020 (Source : année 2020, Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire en France)

Principales régions viticoles

La France est divisée en régions viticoles, chacune ayant ses propres caractéristiques de sol, climat et cépages. Parmi les régions les plus renommées, on peut citer : Bordeaux, Bourgogne, Champagne, Vallée du Rhône, Alsace, Loire, entre autres.

Cépages

La diversité des cépages cultivés en France est importante.

Les cépages rouges incluent des variétés telles que :

le Merlot, le Grenache, le Syrah, le Cabernet Sauvignon, le Cabernet Franc, Carignan, le Pinot Noir, et le Gamay Noir.

Les cépages blancs comprennent :

le Ugni Blanc, le Chardonnay, le Sauvignon Blanc, le Sémillon, Chenin Blanc et Colombard.

Appellations d'origine contrôlée (AOC)

Les AOC en France sont des labels de qualité attribués à certaines régions viticoles et à des vins spécifiques comme Les Terrasses du Larzac. Ces appellations garantissent l'origine et la qualité, offrant aux consommateurs une assurance de l'authenticité. Les vins portant une AOC sont soumis à des réglementations strictes, contribuant à maintenir les normes élevées du vin français.

Conversion à l'agriculture biologique

Au fil des années, de plus en plus de vignobles en France ont adopté des pratiques agricoles biologiques ou biodynamiques pour la production de raisins. 14% des vignes sont cultivées en agriculture biologique sur le territoire, à savoir que la France est le 3ème producteur de vin bio mondial (source : Ministère de l’agriculture et de la Souveraineté alimentaire).

Source : Agnès Gardelle pour Hectarea

Pourquoi Investir dans le Vin ?

Investir dans le vin a gagné en popularité ces dernières années en tant que stratégie de placement alternative et enrichissante. Bien plus qu'une simple boisson, le vin offre aux investisseurs une opportunité unique de fusionner plaisir et rendements financiers pouvant être attractifs. Explorons les raisons pour lesquelles investir dans le vin peut être une décision judicieuse, apportant une touche d'élégance à votre portefeuille.

4 bonnes raisons

Rareté et Exclusivité

Les grands vins de qualité sont souvent produits en quantités limitées, conférant une rareté intrinsèque à certaines bouteilles. Les millésimes exceptionnels et les domaines renommés peuvent devenir des pièces rares et convoitées.

Performance Historique

Le marché du vin a démontré une résilience impressionnante au fil des ans. Même face à des fluctuations économiques, le vin a souvent conservé sa valeur, voire augmenté. En investissant dans des millésimes de qualité ou des domaines renommés, les investisseurs peuvent profiter d'une stabilité relative par rapport aux marchés traditionnels. Le vin s'est révélé être un investissement solide sur le long terme.

Diversification du Portefeuille

L'investissement dans le vin offre une excellente opportunité de diversifier son portefeuille. En ajoutant des actifs tangibles comme des bouteilles de vin ou encore la terre agricole avec les domaines viticoles, les investisseurs peuvent réduire leur exposition aux marchés traditionnels et aux fluctuations économiques. Cela permet une protection supplémentaire en période d'incertitude économique.

La passion en tant que moteur de rendement

Investir dans le vin permet aux amateurs de joindre l'utile à l'agréable. 

Quelles stratégies d’investissement adoptées ? 

Investir dans le vin peut être une stratégie attrayante, offrant un mariage unique entre passion et potentiel de rendement financier. Voici quelques solutions.

Source : Agnès Gardelle pour Hectarea

Achat de Bouteilles Physiques

L'achat de bouteilles de vin physiques et leur stockage est peut être la méthode la plus traditionnelle. Les investisseurs achètent des bouteilles de vins de qualité, souvent en se concentrant sur des domaines réputés, des millésimes exceptionnels, des vins rares ou des vins de Château. Le stockage doit se faire dans des conditions optimales pour préserver la qualité et la valeur des bouteilles. Pour en savoir plus sur l'investissement dans le vin via la collection unique de Grands Crus et Vins d’Exception, vous pouvez consulter le site internet de Cavissima

L'achat de bouteilles peut donner lieu à des ventes aux enchères.

Participation à des Fonds d'Investissement Vinicole

Certains fonds d'investissement spécialisés dans le vin permettent aux investisseurs d’accéder à des portefeuilles diversifiés de vins. Ces fonds peuvent être gérés activement par des professionnels du secteur vinicole, visant à maximiser le rendement sur l'investissement.

Plateformes de Crowdfunding Viticole

Les plateformes de crowdfunding permettent aux investisseurs d'acquérir des parts dans des vignobles spécifiques ou des projets viticoles. Cela offre une approche plus participative de l'investissement dans le vin.

Contrats à Terme sur le Vin

Les contrats à terme sur le vin sont des instruments financiers permettant aux investisseurs de spéculer sur le prix futur du vin. Cependant, cela comporte des risques et nécessite une compréhension approfondie du marché des vins et des produits financiers.

Fonds d'Investissement Agricole

Certains fonds d'investissement agricole incluent des investissements dans la viticulture. Ces fonds peuvent investir dans des exploitations agricoles produisant des raisins destinés à la production de vin.

Investissement dans des Vignobles ou Domaines Vinicoles

Certains investisseurs choisissent d'acquérir des vignobles ou des domaines vinicoles entiers. Cela peut nécessiter un investissement considérable, mais cela offre également un contrôle direct sur la production de vin et la valeur ajoutée au fil du temps

Source : Agnès Gardelle pour Hectarea

Les Groupements Fonciers Viticoles

Désireux d'acheter des vignes ? Un GFV, ou Groupement Foncier Viticole, est une structure juridique française qui permet à plusieurs investisseurs de se regrouper pour acheter et gérer des vignobles. Voici les principaux aspects et avantages des GFV. 

Fonctionnement

  • Structure Juridique

Un GFV est constitué sous forme de société civile. Les investisseurs achètent des parts de cette société, devenant ainsi copropriétaires du vignoble.

  • Gestion

La gestion du domaine viticole est souvent confiée à un exploitant professionnel, souvent un vigneron, qui s'occupe de la production et de la vente des vins.

Avantages

  • Fiscalité Avantageuse

Les revenus générés par le GFV peuvent bénéficier d'avantages fiscaux, notamment en termes de réduction d'impôt sur le revenu et d'exonération partielle d'impôt sur la fortune immobilière (IFI).

  • Transmission Patrimoniale

Les parts de GFV peuvent être transmises aux héritiers avec des avantages fiscaux significatifs, permettant une transmission facilitée du patrimoine.

  • Investissement Plaisir

En plus des avantages financiers, les investisseurs bénéficient souvent de bouteilles de vin issues du domaine, et peuvent participer à des événements liés à la vie du vignoble.

Risques

  • Risque Agricole

Comme tout investissement dans le secteur agricole, un GFV est soumis aux aléas climatiques et aux variations de la production vinicole.

  • Liquidité

Les parts de GFV ne sont pas aussi facilement revendables que des actions cotées en bourse, ce qui peut représenter un frein pour les investisseurs cherchant une liquidité rapide.

En résumé, un GFV offre une opportunité d'investissement dans le secteur viticole avec des avantages fiscaux et patrimoniaux intéressants, mais comporte aussi des risques liés à la nature même de l'activité agricole. 

Envie d'adopter des vignes ? 

Adopter des vignes est une initiative proposée par certains domaines viticoles permettant aux amateurs de vin de soutenir directement la production viticole et de créer un lien particulier avec un vignoble. Des entreprises ont également suivi ce crédo. Cuvée Privée propose l'adoption de parcelles de vignes avec une véritable expérience : réception de sa propre cuvée de vin personnalisable, évolution de sa parcelle grâce au courrier du producteur, rencontre avec le producteur lors de sa visite au domaine, ... 

Plateforme d’investissement pour investir dans le foncier agricole : Hectarea

Vous souhaitez investir dans la vigne ? Vous pouvez investir dans des parcelles de vignes sur Hectarea, à partir de 500€ et soutenir un viticulteur français. Cette solution d’investissement vous permet de générer des revenus stables (loyers dits fermages versés par l’agriculteur mensuellement), grâce à un investissement concret.

Au fil des mois, vous suivez les grandes étapes de l’exploitation (taille des vignes, floraisons, vendanges, élevage et mise en bouteille, etc) via un suivi directement sur la Plateforme.

Hectarea propose des projets agricoles avec tout type de culture : vignes, oliviers, céréales, légumes. Via un Tableau de Bord, vous bénéficiez d’un contenu pour chaque opportunité d’investissement dans laquelle vous avez investi.

Hectarea favorise une agriculture durable en proposant à ses investisseurs des opportunités rigoureusement sélectionnées : priorité aux pratiques agricoles durables.

Le foncier agricole est un pilier essentiel pour une agriculture durable et la sécurité alimentaire mondiale. Vous pouvez investir dans le vin tout en diversifiant vos investissements en faveur de l’agriculture de demain.

Vous investissez dans la terre et pas dans l’exploitation agricole ce qui par nature peut permettre de mieux contrôler le risque de votre investissement.

Retour d’expérience de Konrad, vigneron œnologue du Domaine de l'Accent, financé par la Plateforme d’investissement Hectarea. 

Source : Agnès Gardelle pour Hectarea

Quelle est ton histoire avec les vignes ? Depuis combien de temps as-tu ton exploitation ?

J’ai mon exploitation depuis 2017. J’ai fait l’acquisition de parcelles de vignes en friche. Au départ, c’était plutôt un passe-temps rythmé par la passion. Mon histoire avec les vignes n’est pas familiale. Je me suis intéressée à l’agriculture car je souhaitais travailler dans des forêts ou dans l’arboriculture. Petit à petit, la viticulture est venue à moi et ne m’a plus quittée. 

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

J’ai pris la décision de me diriger vers l’agriculture très tôt à l’âge de 13 ans. J’ai fait un Bac de 13 ans à 18 ans dans une école agricole où j’ai été pour la première fois en contact avec des vignes et des vaches. Chaque année, on avait une spécialisation différente. À la suite de ça, j’ai fait une Université dans une Faculté en Économie, avec une spécialisation en agriculture. C’était du Management et du Marketing agricoles. Après, j’ai été accepté dans un EuroMaster Vinifera (Master européen) dans la viticulture et l’œnologie. J’ai fait la première année à Montpellier. Je suis parti à Lisbonne au Portugal et en Afrique du Sud pour la seconde année. Par la suite, j’ai travaillé dans différentes régions en Italie et dans le Monde (Nouvelle-Zélande, Amérique Latine). En 2012, je me suis installé en Italie pendant 5 ans. J’ai dirigé une équipe R&D dans le vin dans une région dans le Nord de l’Italie. En parallèle, j’ai ouvert un domaine viticole pour lequel j’ai été Directeur technique dans ma vallée natale. De 8h à 17h, j’étais fonctionnaire et je faisais de la recherche. Le matin, le soir et le week-end, j’étais Directeur Technique d’un nouveau petit domaine. Quelques années plus tard, les propriétaires de ce domaine m’ont proposé de louer une partie de leur cave pour faire mes propres vins. J’avais donc 3 casquettes en même temps. 

En 2016, j’ai quitté mon emploi de Fonctionnaire pour rejoindre ma compagne à Montpellier en France. Je passais deux semaines en France et deux semaines en Italie pour continuer mon travail de recherche dans le Domaine. Avec le temps, j’ai compris que ma vie était à Montpellier même si j’ai continué à faire mon vin en Italie au sein du Domaine jusqu’en 2020. J’ai arrêté par la suite car j’avais plus de surface et plus de travail en France. 

Qu'est-ce que tu aimes dans ton métier aujourd'hui ?

Je trouve que Vigneron, c’est un des plus beaux métiers au monde. Ce que j’aime particulièrement, c’est que nous travaillons au rythme de la nature. Nous sommes conscients de la météo, des différentes saisons, nous sommes très connectés à la terre. Nous observons plein de choses en permanence. Aussi, c’est un métier versatile. On est agriculteur, on travaille la terre, le sol, le vivant. On est vinificateur, on est vigneron, c'est-à-dire qu’on procède à la vinification, nous fabriquons nos vins. Comme faire la cuisine, c’est goûter, assembler. Il y a aussi de la chimie et de la biochimie qui rentrent en compte pour comprendre des choses assez complexes. Je pense que c’est important de connaître cette base pour prendre les bonnes décisions, sans trop intervenir dans le vin. Après, il y a le troisième aspect qui est la gestion d’une entreprise que j’aime beaucoup. J’ai fait 4 ans de Fac en Management et Marketing pour savoir gérer ses salariés, ses ventes que ce soit des professionnels ou des particuliers, et toute la partie administrative.  

Source : Agnès Gardelle pour Hectarea

Après avoir travaillé au Portugal, en Italie, en Amérique du Sud dans des propriétés viticoles, qu'est-ce qui fait pour toi l'unicité des Terrasses du Larzac ?

Pour commencer, les Terrasses du Larzac, c’est très esthétique. C’est une belle appellation, il y a des petits domaines, du relief, des montages, des oliviers… C’est vraiment beau, c’est important à souligner. Plus techniquement parlant : 

Le climat

Nous avons un climat méditerranéen qui nous permet de faire une viticulture saine avec peu d’intrants, surtout en Bio où nous travaillons de façon très réfléchie pour faire des raisins sains sans trop de traitements. Sur le climat, il y a un autre avantage. La situation géographique est très intéressante. On n’est pas loin de la mer ce qui tempère la température. Nous sommes au pied du plateau du Larzac (Causse du Larzac) qui est assez haut et qui nous protège du Nord. Pendant la saison, nous avons de belles amplitudes thermiques la journée, ce qui permet une belle maturation du raisin. C’est très important pour l'arôme des vins.

Les sols

Nous avons des sols très intéressants pour faire des bons et des grands vins. C’est des sols calcaires plus ou moins argileux avec des cailloux ou galets roulés. C’est assez versatile. On a différentes altitudes, donc différents sols et différentes expositions. On a vraiment une mosaïque d’un beau terroir où chacun peut travailler son expression. 

La richesse du patrimoine en cépages

On a de beaux cépages de qualité, notamment le Grenache : Carignan Cinsault, Mourède Syrah. Ce sont de beaux cépages de vignes qui ont un certain âge. On peut vraiment en faire de grands vins ce qui n’est pas le cas partout. 

L'humain

Il ne faut pas oublier l’humain dans tout ça. C’est une appellation qui est assez jeune, 10 ans cette année. L’appellation est très dynamique et regroupe des personnes qui viennent d’ailleurs en France, qui étaient médecins, avocats ou autre chose, et qui sont aujourd’hui vignerons. Ils travaillent dans la vigne et ne sont pas propriétaires. Dans les Terrasses du Larzac, nos différents parcours font un très bon melting pot, c’est très amical. Il y a une entraide, une chouette ambiance. Le tout ensemble forme le terroir, ce n’est pas simplement le climat ou les sols. C’est surtout le végétal donc les cépages et les hommes.

Source : Agnès Gardelle pour Hectarea

Quelle est la demande actuelle pour ton vin ? Un vrai engouement pour Les Terrasses du Larzac ?

La demande pour mes vins est en forte progression, malgré un contexte économique compliqué où le marché du vin est très tendu. De notre côté, on observe une réelle croissance mois par mois. La majorité des personnes qui goûte le vin passe commande, ce qui est très encourageant. On a surtout une demande sur les blancs et sur les rouges faciles, fruités. J’ai l’impression que les vins de garde* intéressent un peu moins les consommateurs en ce moment. Après tout dépend aussi de la saison. En ce moment, c’est le printemps, les consommateurs vont préférer des vins davantage fruités. Una Notte, Le Petit Accent, le rosé ou encore les blancs sont des vins très demandés. 

*Un vin de garde est un vin qui peut être conservé plusieurs années en cave en se bonifiant. Le vin est une matière vivante qui continue d’évoluer après sa mise en bouteille et de nouveaux arômes se développent au cours du vieillissement en cave (source).

Titulaire d'un doctorat en Œnologie tu as une approche très approfondie de la vinification. Quel esprit souhaites-tu donner à tes vins pour s'adapter aux nouveaux consommateurs ?

J’ai une thèse dans les arômes du vin. Je pense que mes études et mes expériences me permettent de comprendre certaines choses plus en profondeur et surtout d’anticiper de potentiels problèmes ou risques. Je suis quelqu’un qui travaille très peu à la cave, nous intervenons très peu. On fait un boulot de dingue dans la vigne, j’ai confiance dans mes raisins, dans mes parcelles, dans mes vinifications. Je laisse faire entre guillemets et s’il faut intervenir, j’interviens pour faire le meilleur vin possible. C’est là où les études et mes expériences me guident. J’espère faire des vins plutôt élégants, fins et naturels. On essaie de limiter au maximum les intrants. Le vin rouge très léger que nous avons sorti, Une Notte, s’adresse aux nouveaux consommateurs. Il n’est pas fort en alcool, moins de 12 degrés. C’est très frais et très facile d’approche en apéro, en bar à vin, en afterwork. Pour des personnes qui n’aiment pas le rosé, c’est un vin qui s’adapte à des plats végétariens, à du poisson. On mange de moins en moins de viande et moins gras… On mange davantage méditerranéen, sainement, davantage de poissons. J’essaie de proposer des rouges et des blancs légers et élégants qui s’allient bien avec ce type de régime alimentaire aussi. 

Pourquoi choisir des pratiques éco-responsables pour ta méthode de production ? 

C’est une évidence pour moi. C'est en ligne avec mes valeurs. En tant qu’agriculteur, de faire attention à nos terres et à notre environnement. C’est logique. Mes terres ne m’appartiennent pas, elles sont à mes enfants. C’est vraiment ça mon crédo. On est tous passagers, ce serait bête de détruire nos sols. Il faut que le sol reste vivant pour les générations futures. C’est très important pour moi. Après si on appelle ça Bio ou Biodynamie ou autre, ce n’est pas ce qu’il faut retenir. Ce qui m’intéresse, c’est les pratiques derrière la culture, les gestes quotidiens, de faire quelque chose un minimum intelligent. Il faut produire le plus sainement possible, avec le moins d’intrants. 

Quels sont pour toi les avantages et les inconvénients des pratiques éco-responsables en tant que producteur ? Pourquoi ça a toujours été la seule voie que tu as envisagée ?

Il y a plutôt des inconvénients car les coûts sont plus élevés. Ça coûte plus cher, ça demande plus de temps, c’est plus physique. C’est plus simple si on peut mettre du glyphosate, un passage et c’est réglé. Ce n’est pas ça. C’est plus difficile. Il faut attendre 1 an ou 2 ans avant que la vigne rentre réellement en production contrairement à une culture conventionnelle. Après les avantages, c’est que nous ne sommes pas en contact avec des produits toxiques. On peut travailler dans la vigne sans problème. Par exemple, avec le soufre, ça peut sentir fort, seulement, il n’y a aucun risque. Ça me rassure pour ma santé et celle de mes enfants. 

Source : Agnès Gardelle pour Hectarea

Pourquoi avoir choisi Hectarea pour financer ton projet ?

J’ai eu un très bon contact avec Paul Rodrigues, co-fondateur d’Hectarea. Nous avons eu un premier échange dynamique, jeune et honnête. Ça m’a plu. Ce n’est pas une multinationale, il y a des personnes derrière le projet, c’est humain. C’est une approche financière intéressante pour moi, ça me permet de libérer de la trésorerie pour la construction de ma cave bioclimatique. Et, ça me permet de créer du lien avec les investisseurs, les personnes qui investissent de l’argent : ça me permet de communiquer avec eux, de rentrer en lien direct avec eux. C’est quelque chose de très important et de très intéressant économiquement parlant. 

Quelles sont les prochaines étapes pour toi à la suite du financement avec Hectarea ?

Démarrer la construction en espérant pouvoir vinifier en année 2025 dans le nouveau bâtiment !

Conclusion

Investir dans le vin est une aventure qui marie passion et potentiel de rendement financier. Avec une approche réfléchie, une éducation approfondie et une gestion prudente, les amateurs de vin peuvent transformer leur passion en un investissement rentable et gratifiant. Toutefois, il est essentiel de se rappeler que tous les investissements comportent des risques, et il est recommandé de consulter un professionnel financier avant de plonger dans le monde fascinant de l'investissement viticole.

Investir comporte des risques

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Consommer avec modération. 

Plus d'articles